Marie Freudenreich

Marie Freudenreich

Peinture / Sculpture

« Tout d’abord, c’est pour voir ce qui se passe quand une couleur en touche une autre, qui peut-être en touche une autre…
Eventuellement ça raconte des histoires. Des histoires fausses, quoique… 

Je repense parfois à cette chanson dont Blanche chante quelques mots dans « a streetcar named desire » (un tramway nommé désir) de Tennessee Williams :
« It’s only a paper moon, sailing over a cardboard sea… » (ce n’ est qu’une lune en papier, voguant sur une mer de carton) »

C’est un peu cela, les peintures de Marie Freudenreich.
Un monde qui tient avec du scotch.
Comme si l’image que nous percevons comme la « réalité » n’était qu’un décor de carton, prêt à s’envoler au premier coup de vent.
Une illusion d’optique qui cache à peine, comme une jupe trop courte, le vide qui nous entoure : le cosmos immense et noir, l’éternité de mort qui encadre nos vies.
La fragilité de tout ce que nous connaissons.
Quand deux couleurs sont juxtaposées, elles sont vraiment bord à bord. Il n’y a pas de chevauchement, aucune marge de sécurité.
Si on les écartait d’un demi millimètre, on découvrirait l’abîme caché derrière. 

Parcours

Ecole Nationale des Beaux-Arts de Nancy (1995 à 1998), D.N.A.P.

Art Student’s League of New York (1998 à 2003), Certificate of Completion in Fine Arts Sculpture.

Expositions

CORK Gallery, Lincoln Center New York, 2002 (Nessa Cohen memorial Grant winners show)

CORK Gallery, Lincoln Center New York, 2004 (idem)

« Liquid Memories » (exposition personnelle), 2006, association culturelle : à table !, Boulogne-sur-Mer conjointement à cette exposition, publication d’ un livret de dessins intitulé : « my life is as empty as a room full of boxes »

« (é)mouvantes couleurs » en duo avec Robert Cahen, 2012, forum de l’ Hôtel de ville de Saint-Louis

« archéologies mentales » en duo avec Eric Smolinski, hiver 2013-2014, « Mulhouse Jeune Art Contemporain »

REGIONALE 14 : « Noli Me Tangere » (group show), E-WERK Freiburg

« à la croisée des chemins potentiels » (group show), FABRIK culture, Hégenheim

Janvier 2017 : « ÉDEN », galerie Jean-François Kaiser, Strasbourg

Février-Mars 2018 : « Et, toujours, ils tiennent le monde / Désirer un coin de soi-même inconnu « , LE GRANIT et la Cantine d’art contemporain, Belfort