Samos

Sam Steti (Samos) – Vidéorhin

Vidéo / montage

remove videorhin

Si l’on considère 5 maillons distincts dans la chaine de la production audiovisuelle entre le tournage et le produit fini, Samos a commencé par maitriser les derniers avant de se former à rebours jusqu’au tournage, uniquement puisqu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même… C’est la raison probable du focus sur les travaux numériques en général.

Puis ce fut l’heure des spécialisations, toujours très techniques d’abord, avant d’être mises au service des artistes (montage évidemment mais aussi étalonnage et effets spéciaux). On le contacte donc pour « retirer ou ajouter (ou les 2) des chiens qui passent dans une video, voire un poteau, une voiture, des passants, des avions, des taches, des bosses et imperfections. Ou améliorer la météo, ou le contraire, ou passer du jour à la nuit ». Pas aussi simple que dans Photoshop, assurément, et donc d’autant plus prisé.

Montage et étalonnage sont finalement naturellement complétés par le compositing, technique connue et toujours fertile consistant à extraire d’un fond généralement vert ou bleu les parties intéressantes d’une vidéo pour les incruster ailleurs. C’est à cette tâche particulière qu’est dédié son espace de Motoco. 

Le regretté Denis l’avait déjà accueilli dans son espace pour des sessions de tournage sur fond vert, Denis et Sam n’ont jamais eu le temps de faire le clip qu’ils avaient évoqué pour Singes Chromés (dont la 1ère mouture était d’ailleurs jugée trop dangereuse). 

A présent, Samos l’occupe toujours et y a installé un fond vert permanent à des fins de compositing toutes destinations.

Parcours

Né en 1970, c’est la musique – pourtant très analogique dans les 90’s lorsqu’il évolue dans 2 groupes – qui finalement mène Sam « Samos » Steti au tout numérique et à l’entité dédiée Videorhin…

En 1998, c’est l’accès permanent à l’informatique et le rapport régulier avec les artistes et leurs besoins qui l’amènent d’abord à désosser puis contourner les contraintes des ordinateurs d’une marque fruitée, la jungle des codecs vidéos (depuis plus cohérente et claire) et enfin les travaux numériques en tous genre au service d’un contenu artistique très large.

C’est donc tout logiquement que pleins de travaux furent proposés aux artistes locaux (ou pas), dont entre beaucoup d’autres : 

• DVD du festival urbain Elephonic de Mulhouse en 2006 (d’autres acteurs du festival sont aussi à Motoco de nos jours)

• Jesers (ex. Vieille Ecole) – entre autres concert multicam au Noumatrouff, DVD promo complet ou rencontre avec Asa ;

• Montage multicam du concert de Nine Inch Nails à Portland (Oregon), footage fourni par Trent Reznor – 88 000+ téléchargements dans le monde ;

• Tournage du concert de Sananda Maitreya (ex Terence Trent d’Arby) au Casino de Bâle ;

• Killing Lawrence – clips Discokugel et Nicole ;

• KG – clip Mein Hertz Schlägt nur fur Dich ;

• Mouse DTC – compositing et tournage sur Homosexualis Discotecus ;

• En vrac : DVDs de 4 écoles de danse de Mulhouse et environs à plusieurs reprises, tournage/montage Atomic ski, 7 éditions DVDs du festival Pot’Arts, clips sportifs pour le MTT et enfin clips de la chaine Youtube Alsace Lifestyle dédiée à des recettes de cuisine