©MathieuBoisadan

Marianne Maric

Photographe

À dix ans, Marianne Maric s’enfuit en pleine nuit par la fenêtre de sa chambre après avoir vu L’Enfant sauvage de Truffaut à la télévision. Au bout de quelques heures passées toute seule dans la forêt de la Hardt à observer le manège des sangliers en rut et les combats de cerfs, elle s’endort au bord d’un ruisseau. Au petitmatin, elle est découverte inanimée par un garde forestier qui la ramène à la vie avant de la raccompagner chez ses parents, lesquels ne s’étaient même pas aperçus de sa disparition. Après cet épisode marquant, Marianne se jure de tout faire pour devenir artiste, afin de réaliser ses fantasmes les plus fous, sans que plus jamais personne ne puisse la ramener à la raison. Quinze ans plus tard, une heure après avoir obtenu le diplôme de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Mulhouse et Nancy qui lui ouvre grandes les portes de l’inconnu, elle croit reconnaître le garde forestier qui lui a sauvé la vie en couverture d’un magazine pornographique. Choquée, Marianne décide de retourner au coeur de la forêt munie de son appareil photographique pour tenter de comprendre le monde cruel des hommes. C’est là le point de départ d’un travail influencé à la fois par la photo de mode adulte, les contes de fées de l’enfance et les blessures secrètes de l’adolescence.

Philippe Schweyer

Parutions presse 2018-2019 

Vice / Le livret de la Monnaie (Opéra, Bruxelles) / La lettre de la Photographie

Mode Pratique /Pamphyle  / Novo / Photo Magazine

TV : Arte 

Expositions 2018-2019 

Musée National de Bosnie

Biennale d’Athènes ( Grèce )

Solo-Show Landskrona (Suède)

Solo-Show La Filature 

Interventions en milieu scolaire 

2018 : Arachnima, Strasbourg

2019 : Peinture 2.0, en partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Mulhouse et MMSA 

Formation de sourcière (en cours)