dominique-bourgois-carre

Dominique Bourgois

La vie déclinée à l’infini

Le Printemps

Inspirant et inspiré, Dominique Bourgois est un artiste en quête de vérité et de sens. Passionné par la transmission, il n’a de cesse de peindre la vie et toute son énergie !

N’imaginez pas Dominique Bourgois reclus dans ses ateliers de Mulhouse Motoco-DMC ou du Pavillon des Créateurs du Parc de Wesserling en Alsace loin du monde et de ses soubresauts. Contrairement à certains artistes, ce peintre travaille en extérieur, il n’est pas rare que les insectes se posent sur lui, que les animaux viennent lui faire un petit coucou.

De la création textile en passant par l’impression, il développe et se perfectionne à l’Ecole des Beaux-Arts de Mulhouse.

En 1977, âgé de 7 ans, il organise sa première exposition à Avignon, sa ville natale ; à 12 ans il obtient le 1er prix de peinture de Cagnes-sur-Mer puis à partir de 1986 il réalise ses premières grandes fresques à Mimizan, Mulhouse, Calvi, … Depuis il n’arrête pas !

Quand la peinture à une âme

Plus récemment, il obtient le 1er prix de l’Académie Européenne des Arts de France à Paris, Dominique Bourgois a également été primé à l’Exposition Internationale de la République Tchèque, invité d’honneur à Naples, Paris, Genève…

A travers ses techniques, ses gestes et ses superpositions, il essaie de nous transmettre l’explosion de la vie à l’infinie. Très inspiré par l’univers dans lequel nous ne sommes que des particules, des atomes et où nous ne formons que des points, Dominique Bourgois peint par couches successives qui se superposent laissant apparaitre les multiples strates, essais, repentirs, construisant l’âme du tableau.

Le spectateur se retrouve alors embarqué dans cette effervescence qui donne du sens à la toile, il peut percevoir la vie de l’œuvre de l’origine à son aboutissement.

Comment ne pas être sensible à ce processus de création ?

L’art et le partage

Rien ne lui fait peur, plus c’est démesuré, plus il aime !

Dominique Bourgois, cet hyperactif est actuellement à l’origine d’un projet d’envergure : l’implantation à Saint-Amarin d’un espace unique d’art et de culture le L.A.C. Il y a déjà réalisé pour le 70ème anniversaire de la déclaration des droits de l’homme (1948-2018) une fresque grandiose et continue avec la création d’un parc qui donnera vie à ce lieu culturel pas comme les autres.