Dom Poirier 2

Dom Poirier

Photographie / Vidéo / Technique mixte

Dom Poirier, reporter-photographe et plasticien, il est tombé dans l’obscurité d’une chambre noire à l’âge de onze ans. Une révélation. Attiré par le portrait, il se spécialise dans le clair-obscur en Noir & Blanc. Ses séances de photographie tournent vite à la séance de photothérapie, utilisant le pouvoir de la lumière dans une relation de confiance avec le modèle. Une quête de vérité, ou d’absolu l’incite alors à aller encore plus loin dans la démarche. C’est ainsi que sont nés les Obscurs obscurs ; ces portraits sensibles, parfois touchants et souvent saisissants. Il commence chaque fois par une page noire. Puis il dessine avec la lumière, trait pour trait, les contours de la personnalité du modèle.

Afin de réaliser une microédition autour des portraits en Obscurs obscurs, Dom Poirier poursuit sa série de portraits à Motoco sur rendez-vous.

Parcours

Photographe publicitaire de formation, Dom Poirier s’attache à la photographie de spectacle dès les années 90. Photographe du Noumatrouff, il y fera sa première exposition « T’entends c’que je vois ? » en 1996. Photographe du magazine Pump, il rentre au journal L’Alsace en 1998. Une résidence artistique de trois ans aux ateliers communaux de Jacques Preiss lui permettra de travailler spécifiquement le portrait. En 2013, il obtient une résidence au temple Saint-Etienne avec une restitution au public au travers d’une exposition photo et de dix courts-métrages autour de la musique. Résident à motoco depuis le début de l’aventure, Dom Poirier poursuit son travail de portrait en studio et propose des ateliers pédagogiques d’art plastique.